17/11/2009

Lettre de Madagascar

AL 1.jpggité, écrasé, bousculé. Je me trouve immobilisé. Sous mes pieds, une famille de poulpes en route pour le marché. À ma gauche, une femme malgache trop impatiente de me rappeler que oui, les êtres humains ont une odeur, et que oui, il faut l’assumer. À ma droite, la porte arrière. Personne ne peut bouger tellement on est serré, et pourtant cinq nouveaux passagers franchissent le pas. Telle est la loi du taxi-brousse. Une loi qui tente, par tous les moyens, de se rapprocher de la mythique frontière du confort zéro. Nous sommes tout de même arrivés vivants à Tuléar. Une ville dynamique du sud-ouest de Madagascar où tout le monde circule en «taxi écologique» d’étonnantes machines qui carburent au riz ! Il s’agit, bien entendu, des
pousse-pousse. Ces brouettes inversées, échos des colonialismes du 19e siècle sont un héritage des migrations asiatiques. On en trouve dans de nombreuses villes malgaches. Au début on se sent mal de monnayer la transpiration d’un autre homme, mais on s’y fait vite. C’est rigolo, c’est pas cher, et les Tuléariens sont les premiers à les utiliser. Du coup la ville demeure libérée des voitures, et les rues sont calmes. Le silence étant régulièrement brisé par les accélérations d’un énorme quad, piloté par un homme blanc, la cinquantaine, flanqué d’une jeune Malgache, la vingtaine (ou moins). A croire qu’ici les critères de beauté ne sont pas les mêmes qu’en Europe ! Le tourisme sexuel reste une réalité affligeante et visible dans tout le pays, et surtout sur les côtes. Dans chaque hôtel, à côté du lit, vous trouverez un paquet de préservatifs posé sur un exemplaire du nouveau testament.
L 2.jpgNous avons eu l’occasion de visiter quelques villages au nord de Tuléar. Notamment Ifaty, village de pêcheurs, et quartier général de Reef Doctor, petite ONG que nous avons connu dans le cadre d’un reportage. Ils tentent, entre autres, d’inculquer les valeurs de la protection du patrimoine marin aux pêcheurs vezo (prononcez «vaise») qui deviennent trop nombreux pour les capacités marines des côtes. Vers 18h30 le soleil se couchait pour nous. En ombres chinoises, des pirogues à balancier rentraient de leur journée, d’autres partaient pour la
pêche nocturne. Un tableau paradisiaque dont il est impossible se lasser, et que l’on dégustait tous les soirs avant de rentrer dans notre bungalow sans eau ni électricité, peuplé d’une dizaine de cafards très curieux de connaître leurs nouveaux colocataires...

On mange très bien à Madagascar. À la tombée de la nuit dans toutes les villes et tous les villages, des odeurs de viande grillée viennent vous chatouiller les poils de nez. Et à 100 Ar (3 centimes d’euros) la brochette de zébu, il n’y a pas de raison de se priver. Leur viande est excellente, et pour ceux qui connaissent les joies du boeuf américain, sachez que le zébu malgache est meilleur. Ici, l’expression «un steak qui se coupe à la cuillère» prend tout son sens. Mais le festin ne s’arrête pas là. Toutes les influences culturelles de cette grande île se côtoient dans les assiettes.
Allant des nouilles sautées chinoises au foie gras français, en passant par le manioc africain et la pizza italienne. Étrangement, les Malgaches disent «maztou» ce qui signifie «courage» avant d’entamer le repas. Je ne parlerais pas de courage quand il suffit de prononcer les mots «beignet de banane» pour me faire frétiller les papilles. Pour les boissons, c’est pareil. Une bonne bière, la THB (Three Horses Beer), du vin local ou sud africain, des rhums arrangés à la vanille, au letchi, à la mangue, au gingembre... on a vraiment l’embarras du foie!
Bientôt il va falloir rentrer sur Tana avant de repartir, assez rapidement,
dans le nord pour d’autres reportages. Plus précisément autour de Diego Suarez, dans une région qui produit les mangues les plus délicieuses de l’univers connu. Aller, on vous laisse, avant notre ultime escapade dans la région de Tuléar, au sud, où l’on admirera les poissons dans leur milieu naturel, avant des les admirer dans notre assiette. Maztou !


Commentaires

suis convaicu, bonnes argumentes

Écrit par : emule | 20/11/2009

beaucoup d'infos intéressantes. Bonne continuation et longue vie à votre site !

Écrit par : Transpiration excessive | 04/04/2010

Félicitation à tous ceux qui veillent pour le bon déroulement de ce magnifique blog !!

Écrit par : Voyance serieuse | 06/07/2011

Félicitations pour votre site Internet, je le trouve délicieux et rempli d'émotions

Écrit par : Toilettage | 24/12/2012

Félicitation pour votre site! Vraiment, il est génial et comme j'ai vu dans les premiers posts c'est vrai que partages et interface du site sont vraiment une aubaine pour bosser le style. Vraiment un grand merci !

Écrit par : voyance gratuite par mail | 30/05/2014

Merci pour ces conseils forts intéressants, cela fait vraiment plaisir de tomber sur des articles aussi intéressants que les votre ! Je vous souhaite santé, longévité, succès, bonheur et la paix du cœur.

Écrit par : voyance par mail gratuite | 30/05/2014

Écrire un commentaire